Qu’est-ce que l’hypnose?

L’hypnose est un état de conscience modifiée, induit par une tierce personne, qui permet une hyper-réceptivité.

Elle permet, par des suggestions, d’agir sur notre inconscient et de mobiliser les ressources disponibles en chacun de nous, inaccessibles par le cerveau conscient et critique.

L’hypnose permet au cerveau conscient et inconscient de travailler main dans la main.

Qu’est-ce que l’hypnose médicale?

L’hypnose médicale est une procédure durant laquelle un professionnel de la santé ou un chercheur suggère une modification dans l’expérience du sujet, du patient, au niveau des sensations, perceptions, pensées ou comportements (définition de l’Association américaine de psychologie, 1994).

L’hypnose étant un outil puissant, il est indispensable de consulter un thérapeute qui soit avant tout un professionnel de la santé, correctement formé à cet effet, et soumis à un code de déontologie strict.

Il existe désormais de nombreuses preuves scientifiques de l’efficacité de l’hypnose (il est mesurable par électro-encéphalogramme et localise par IRM fonctionnelle les zones du cerveau stimulées).

En effet, entre autres professionnels de la santé, le Professeur Faymonville, de l’Université de Liège, a grandement contribué à étayer scientifiquement l’efficacité de l’hypnose, ce qui la distingue des autres médecines qualifiées d’ «alternatives» ou «non-conventionnelles » n’étant pas encore validées par la communauté scientifique.

Pourquoi l’hypnose ericksonienne?

Il existe plusieurs manières de pratiquer l’hypnose.

Il y a notamment l’hypnose directive qui est encore utilisée par certains thérapeutes (ou lors des spectacles de Messmer et bien d’autres avant lui) où le thérapeute dirige la séance et apporte les solutions au patient.

L’hypnose ericksonienne va provoquer un changement d’une autre façon: le praticien en hypnose va profiter de l’état de conscience modifiée du patient pour activer les ressources qu’il a en lui et lui permettre de trouver la solution à son problème. Le Dr Milton H. Erickson était un psychiatre américain qui a développé tout au long de sa carrière une nouvelle forme d’hypnose clinique et thérapeutique. Vous pouvez lire son histoire sur wikipedia ou encore sur le site de l’Institut Français d’Hypnose (IFH), l’article de Didier Michaux publié en 2011.

Pour qui?

Tout le monde est « hypnotisable ».

L’exemple classiquement donné est celui du conducteur de la voiture sur un trajet bien connu et qui laisse son esprit vagabonder car la circulation et les conditions climatiques ne nécessitent pas une attention particulière.

H=MC2

Ce détournement d’une formule scientifique bien connue doit se comprendre comme « Hypnose = Motivation x confiance x coopération »

Il est évident que le patient doit avoir confiance en son thérapeute mais l’inverse est également vrai. L’hypnothérapeute est là pour guider le patient mais le patient est actif, acteur de son soin. Sans motivation ni coopération, rien n’est possible. Ce sont donc des composantes essentielles afin de permettre la meilleure prise en charge possible et obtenir les résultats désirés.

Pour quoi?

Les indications de l’hypnose sont multiples et variées.  Voici une liste non exhaustive d’exemples.

Au bloc opératoire

Certaines intervention peuvent se réaliser avec hypnose comme par exemple la cure d’une hernie inguinale, la fécondation in vitro, la chirurgie du sein, de la thyroïde, la cure de varices, la pose dune chambre implantable (Port-a-cath). Il revient au chirurgien de confirmer si cet acte est réalisable avec l’hypnose.

En dehors du bloc opératoire

L’hypnose a également sa place notamment dans les situations suivantes.

Préparation à une intervention ou un examen médical

Préparation à la grossesse et l’accouchement

Douleurs chroniques

Sevrage tabagique

Confiance en soi

Deuil

Phobie

Angoisses

Stress

Anxiété

Syndrome post-traumatique

Objectif sportif ou professionnel

Préparation à un examen

Acouphènes

Migraines

Déroulement de la thérapie brève et créative

La thérapie est qualifiée de « brève ». Il ne s’agit pas ici de faire une thérapie de plusieurs années car ce n’est pas le but. Nous nous rencontrerons avec des objectifs clairement définis et un nombre de séances limité.